Assign modules on offcanvas module position to make them visible in the sidebar.

Conseil d’Administration FAFPA le 25 juin 2021. .      

logofafpa

mission guinee annL’équipe de l’Office National de la Formation et du Perfectionnement Professionnelle (ONFPP) de Guinée Conakry en mission au Niger et le FAFPA, ont eu une séance d’échanges avec la commission des affaires sociales et culturelles de l’Assemblée Nationale du Niger. Pour rappel, cette mission de l’ONFPP, s’inscrit dans le cadre voyage d’études ayant pour objectif de capitaliser les expériences et les bonnes pratiques de la formation par apprentissage du FAFPA du Niger. En prenant la parole à l’occasion de cette rencontre, le DG FAFPA a d’abord, devant les élus du peuple expliqué le contexte de la mission. Il a ensuite souligné, le rôle important qu’a joué la Commission des Affaires Sociales et Culturelles de l’Assemblée Nationale du Niger, dans la mobilisation des ressources, qui ont permis au FAFPA d’enregistré des résultats satisfaisants.  Le DG a saisi l’occasion pour remercier la commission, pour la promptitude avec laquelle, elle a accepté d’organiser ladite rencontre. 

C’est ensuite autour de la cheffe de mission, Madame Chérif Fatouma, Directrice Générale adjointe de l’ONFPP de prendre la parole. Elle a dans son intervention, noté, que le choix du FAFPA n’est pas fortuit. C’est en effet, compte tenu des résultats enregistrés par le FAFPA Niger, que cette mission est venue au Niger pour capitaliser les expériences. Elle a ensuite salué la collaboration entre le FAFPA et la Commission des Affaires Sociales et Culturelles de l’Assemblée Nationale. Elle a fini par souligner les enseignements tirés de la collaboration entre le FAFPA et les élus du peuple.

Le président de la commission des affaires sociales et culturelles de l’Assemblée Nationale du Niger, a également dans son intervention remercier l’équipe de l’ONFPP et le FAFPA, pour leur collaboration parfaite. Il a souligné que les élus locaux, ont pris l’ampleur du problème du chômage et du désœuvrement des jeunes. Ce qui justifie, l’appui et l’accompagnement constant à l’endroit du FAFPA, qui est aujourd’hui l’institution de la mise en œuvre de la politique du gouvernement en matière de formation professionnelle. Dans la même lancée, Monsieur Assimiou Tahirou, a rassuré de toute la disponibilité de la commission, pour rencontrer le FAFPA et étudier les moyens d’accompagnement, afin de réduire au maximum le chômage et le désœuvrement des jeunes. Il a fini, par souhaiter un bon retour aux hôtes guinées.

A la suite des différentes intervenions, des échanges fructueux ont alimenté les débats entre les participants à la rencontre.