Assign modules on offcanvas module position to make them visible in the sidebar.

Conseil d’Administration FAFPA le 25 juin 2021. .      

logofafpa

Les perspectives en termes d’actions de formations à financer se résument également à trois niveaux :

  1. SUR FONDS PROPRES

Au titre de l’année 2014, le FAFPA prévoit d’investir sur fonds propres 1 411 753 484 F CFA pour financer 1000 actions de formation au profit de plus 15000 bénéficiaires toutes catégories confondues. Déjà les actions de formations financées dans ce cadre sont relevées au niveau des réalisations faites et les financements des autres actions interviendront prochainement. 

  1. DANS LE CADRE DU PROGRAMME NIG 017

Les résultats positifs  des expériences pilotes de l’apprentissage par alternance, 2006 -  2010 financées par l’Union Européenne ont conduit à l’élargissement de ce programme sur toute l’étendue du territoire national. Cette deuxième phase financée par la coopération Luxembourgeoise et l’Union Européenne à travers l’Appui au Programme National de Formation Professionnelle et Technique et d’Insertion des Jeunes Sortants (Programme NIG 017)  prévoit  la formation de :

 1000 apprentis par an dont 20% des jeunes filles par région  dans plusieurs filières : froid et climatisation, agropastoralisme, pâtisserie, boulangerie, couture, coiffure, cuisine, électricité solaire etc. et la formation de 50 maitres d’apprentissages et 50 formateurs.

Ces formations concerneront les jeunes compris entre la tranche d’âge de 14 à 26 ans déjà en activités dans les ateliers ou les entreprises. La phase d’identification est déjà faite dans la région de Dosso et le lancement officiel du démarrage de l’apprentissage dans ladite région est intervenu le 25 Juin 2014 ainsi que dans les communes de  Gaya et Doutchi. Les identifications des filières de formations, des apprentis et les maitres d’apprentissage dans les  autres régions de Tillabéry, Maradi, Diffa, Zinder, Agadez, Tahoua et à Niamey interviendront en septembre et les formations débuteront en janvier 2015.

  1. DANS LE CADRE DU PROGRAMME PRODEC

La Banque Mondiale quant à elle, à travers le projet Développement des compétences pour la croissance (PRODEC)  prévoit d’appuyer le FAFPA pour assurer la formation de :

  •  3000 jeunes non scolarisées ou déscolarisés devant être placés en apprentissage dans les métiers urbains;
  •  1000 jeunes dans des formations de courtes durées dans les métiers de l’agropastoralisme;
  • 2000 jeunes pour les besoins des entreprises.