FAFPA-NIGER VOUS SOUHAITE BONNE FETE DE TRAVAIL.      

logofafpa

ateliersaa

La Direction Générale, les cadres du FAFPA et les partenaires de mise en œuvre des activités Sites d’Apprentissage Agricole (SAA), notamment le MET/FP, le PRODEC, les présidents des conseils communaux, les gestionnaires des SAA se retrouvent à l’hôtel SAKOLA de Konni du 30 au 31 Janvier 2023. Cette rencontre a été initiée par le FAFPA, pour étudier les moyens de pérennisation des SAA. Apres les mots du chef d’antenne de Tahoua, qui a souhaité la bienvenue aux participants, ce fut autour du DG FAFPA de prendre la parole.

Il a dans son intervention souhaité la bienvenue et adressé ses remerciements à tous ceux qui ont fait le déplacement de Konni. Il a souligné dans son intervention que le Niger est un pays à forte potentialité agricole. Le Fonds d’Appui à la Formation Professionnelle et l’Apprentissage (FAFPA) à travers ses actions, notamment par la promotion de l’apprentissage agricole apporte sa contribution dans le développement du secteur agricole. Ainsi, grâce à un financement additionnel de la Banque Mondiale, à travers le PRODEC, dix (10) Sites d’Apprentissage Agricole (SAA) ont été créés par le FAFPA, dans dix communes du Niger. Les SAA sont des nouvelles structures du dispositif d’apprentissage. Elles font la promotion de l’apprentissage agricole et intègrent les questions de l’Elevage, de l’Environnement et au-delà, les métiers connexes liés aux activités para agricoles (transformation agroalimentaires, conservation, réparation de motopompes, du matériel de culture attelées, les installations solaires, etc).

Monsieur le Directeur Général a rappelé que le financement de la Banque Mondiale à travers le PRODEC, a consisté en la mise en place et l’équipement des 10 précités. Le projet a financé les coûts d’investissements et participe aux frais de fonctionnement de ces10 sites (SAA).

Le financement apporté par le PRODEC aux SAA, prendra fin en novembre 2023. Il s’agit donc au cours de cet atelier:

- D’identifier les mécanismes de financement des SAA après le retrait du PRODEC,

- De définir les nouvelles responsabilités et les apports des différents acteurs,

- D’élaborer et adopter la feuille de route de la mise en œuvre des mesures de pérennisation des SAA.

Monsieur le DG FAFPA a surtout noté toute sa satisfaction après trois années de mise en œuvre des activités des SAA. Ils sont ainsi des centaines des bénéficiaires qui ont été formés dans différentes filières agricoles et métiers connexes et les résultats satisfaisants ont été enregistrés : A titre illustratif, il faut rappeler les trois prix remportés par certains bénéficiaires au Salon de Agriculture de l’Hydraulique et de l’Environnement (SAHEL) 2020 à Niamey dans les filières de l’embouche, le maraichage et la transformation agroalimentaire. Dans le même cadre, les plans d’affaires de 51 autres bénéficiaires des formations des SAA, ont été sélectionnés par le PRODEC et le processus pour leur financement est en cours.

Monsieur le DG a enfin remarqué que les SAA représentent indéniablement un mécanisme permettant de promouvoir l’agro entreprenariat et le développement du potentiel agricole local.

Pour conclure, Monsieur le DG a remarqué, toute l’importance des SAA pour les communes. Avant d’exhorter les participants à des profondes réflexions, afin de proposer un mécanisme pertinent pour sauvegarder ces sites, acquis à grand frais.

C’est sur ces mots que le DG du FAFPA a déclaré l’atelier de pérennisation des SAA ouvert !